mardi 1 mars 2011

permis a point en algerie


chacun des conducteurs titulaire d’un permis est crédité d’un capital initial de 16 points.

Quand au permis probatoire, le nombre de points est de l’ordre de 8. Précisant que cette nouvelle disposition est inspirée du modèle français, même si le nombre de points diffère (12 en France) à cause de « l’environnement ».
ce permis « est un outil administratif qui responsabilise le conducteur et lui donne l’occasion de gérer son capital de permis à points »

Le permis à points existe déjà dans plusieurs pays européens, à chaque infraction le conducteur perd des points d’un capital fixé à l’avance, et quand ces 12 points sont dilapidés, son permis lui est retiré.
Le nouveau code de la route algérien prévoit aussi des sanctions plus lourdes, notamment contre les conducteurs responsables d’un accident mortel, ils risquent entre 1 et 3 ans d’emprisonnement et des amendes pouvant aller jusqu’à l’équivalent de près de 2000 euros. Pour les accidents moins graves, les peines prévues vont de 6 mois à 3 ans de prison et l’équivalent de 1500 euros.
pour les infractions, le permis peut être retirés pour une période allant de 10 jours à 4 ans, et en cas de récidive ou de délit grave, les conducteurs s’exposent à un retrait définitif de leurs permis.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...